Fin de la location saisonnière, les alternatives

Lire la suite

La location saisonnière est un phénomène en constante expansion depuis plusieurs années. Il est vrai que cette dernière se montre avantageuse d'un point de vue fiscal pour les propriétaires.

Cependant, elle n'est pas sans conséquence. Elle pose effectivement problème, notamment sur le marché de l'immobilier locatif.

GESTIA Solidaire vous en dit plus sur ce sujet et met en avant des alternatives à ce dispositif qui sont également rentables.

La location saisonnière, qu'est-ce que c'est ?

Selon le Code du tourisme, la location saisonnière implique la mise en location de logements meublés tels que des villas, des appartements ou des studios, destinés à une clientèle de passage pour des séjours de courte durée, généralement de quelques jours à quelques mois, sans que le locataire y établisse sa résidence principale.

Louer un appartement en location saisonnière revient dès lors à le mettre à disposition pour une période limitée, et donc de manière non permanente. Par ailleurs, la loi restreint la durée maximale de location à 90 jours consécutifs par an pour une même personne.

En ce qui concerne la réglementation, elle permet que le contrat de location saisonnière soit établi directement entre particuliers. Cependant, le propriétaire a la possibilité de déléguer la gestion de son bien à une agence immobilière ou de recourir à des plateformes en ligne telles que Airbnb, par exemple, pour la mise en location.

Vers la fin de la location saisonnière ?

Le gouvernement, notamment le ministre de l'économie et des finances Bruno Le Maire, avait annoncé en 2023 que l'abattement fiscal dont peuvent bénéficier les propriétaires de biens mis en location meublée passerait de 71 à 50%.

Cette mesure avait été évoquée avant tout pour tenter de débloquer le marché locatif classique qui était complètement "grippé". En conséquence, cela pourrait inciter les propriétaires à revenir vers le marché classique de la location.

Pourquoi la location saisonnière pose-t-elle problème ?

La location saisonnière, comme les Airbnb, pose problème sur le marché de la location pour différentes raisons.

Tout d'abord, elle peut contribuer à une augmentation à long terme des loyers, notamment dans les zones très demandées. Cela s'explique par le fait que les propriétaires peuvent gagner plus en louant à court terme aux touristes plutôt qu'à long terme aux résidents locaux. L'essor d'Airbnb peut ainsi entraîner une diminution de l'offre de logements sur le marché de la location traditionnelle, avec le risque de faire monter les prix des loyers dans certaines zones très demandées.

Par conséquent, cela engendre une pénurie de logements locatifs pour les locaux. Les propriétaires peuvent être incités à retirer des logements du marché de la location traditionnelle pour les transformer en locations Airbnb plus lucratives, ce qui réduit l'offre de logements locatifs à long terme et entraîne donc une pénurie de logements pour les résidents permanents.

Un autre problème concerne la gentrification de certains quartiers et le déplacement des résidents habituels. Les habitants sont ainsi chassés et doivent partir de certains quartiers au profit des touristes et des investisseurs.

Les alternatives à la location saisonnière

Bien que la location saisonnière se montre avantageuse pour le propriétaire, elle n'est pas la seule solution possible pour gagner en rentabilité.

En effet, d'autres types de location existent et certaines d'entre elles permettent même de favoriser l'accès au logement !

Parmi elles, on retrouve notamment la location meublée raisonnée ou encore la location solidaire qui offre une rentabilité en diminuant les impôts fonciers des propriétaires.

Qu'est-ce que la location solidaire ?

La location solidaire consiste à louer à un prix inférieur pour favoriser l'accès au logement, en contrepartie d'avantages fiscaux, d'aides aux travaux et de garanties contre les loyers impayés et les dégradations.

Le dispositif Loc'Avantages que nous proposons chez GESTIA Solidaire permet une compensation de la baisse du loyer imposé au propriétaire par un crédit d'impôt. Cela est rentable puisque la réduction d'impôt permet d'absorber la fiscalité.

Le propriétaire choisit son plafonnement avec 3 niveaux de loyers possibles :

  • Loc'1 (loyer intermédiaire)
  • Loc'2 (loyer social)
  • Loc'3 (loyer très social)

De plus, en louant à un prix inférieur, le propriétaire réduit son risque de vacance locative.

Enfin, GESTIA Solidaire sécurise les loyers impayés et les dégradations grâce à l'utilisation de garanties d'État.

Envie d'en savoir plus ?

Vous souhaitez en savoir plus sur nos services pour optimiser votre fiscalité ?

N'hésitez pas à prendre un premier RDV gratuit !

Nous réaliserons un audit qui permettra de :

  • vérifier votre éligibilité
  • calculer votre rentabilité selon votre profil fiscal et votre bien
  • vous présenter la projection des revenus et de la fiscalité sur 15 ans

💡💡➡️Prenez un rendez-vous téléphonique avec Gestia Solidaire, dès maintenant.

Nos services vous intéressent  ?

Réservez un premier rendez-vous téléphonique de 15 minutes pour nous en dire plus sur votre projet de gestion locative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez l'actualité

Vous souhaitez être accompagnés ?

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous téléphonique en deux clics.
Ce rendez-vous de 30 minutes vous permet de nous en dire plus sur vous et voir comment nous pouvons co-construire votre projet.

Contactez-nousflèche jauneflèche jauneflèche jaune