Rapport de la fondation Abbé Pierre 2022

Lire la suite

Chaque année, la Fondation Abbé Pierre publie son rapport annuel sur l'état du mal-logement en France. Pour sa 27ème édition, le rapport témoigne que "la crise du logement continue de fracturer en profondeur notre société" et dresse un bilan sévère du quinquennat Macron.

La mauvaise gestion de la part du gouvernement

Selon la fondation, le pouvoir exécutif n'a pas été assez attentif au problème du logement en France durant le quinquennat d'Emmanuel Macron : "le logement n'a jamais été une priorité de l'exécutif au cours de ce mandat". Elle reproche également au gouvernement de ne pas adopter une politique fiscale plus redistributive. 

Elle estime également que la réforme des APL ne fait qu'accroitre les difficultés d'accès au logement pour certains ménages. Cela est dû à la prise en compte des revenus récents, plutôt que ceux ayant été touchés en N-2. Avec ce système 1,1 milliard d'euros d'économie a été réalisé par l'Etat concernant le logement.

De plus, depuis le début du quinquennat, on remarque une baisse constante du nombre de nouveaux logements sociaux en France, tandis que le mal-logement persiste.

 

Les difficultés des ménages à faibles revenus

Les jeunes et les classes moyennes sont les plus concernés par cette crise. Nombre d'entre eux sont contraints de retourner vivre chez leurs parents. D'autres ne parviennent pas à trouver un logement répondant à leurs attentes et à leurs besoins. A cause de l'augmentation constante des loyers dans le parc privé, certains n'ont pas d'autre choix que de se tourner vers le logement social. Or, les logements sociaux sont loin d'être suffisants pour répondre à la demande. "Au niveau national, on est face à une baisse de la production de logements sociaux de 30%" constate Véronique Gilet, directrice de la Fondation Abbé Pierre.

"Les plus pauvres sont les oubliés de ce quinquennat" 

Selon le rapport de la Fondation :

  • 300 000 personnes seraient sans domicile ;
  • 4 millions sont mal logés ;
  • 1,6 millions sont fragilisés par la crise du logement ;
  • 22 000 personnes vivent dans des bidonvilles ou des "squats"...

Rapport fondation Abbé Pierre

 

Quelles sont les propositions de la Fondation ?

Tout d'abord, la fondation appelle à la mobilisation de tous les acteurs du logement afin de trouver des solutions concrètes contre cette crise. Il faudrait pour cela de nouvelles politiques, et que toutes les collectivités s'investissent réellement pour cette cause.

Ainsi, la Fondation Abbé Pierre propose plusieurs pistes à parcourir, notamment aux candidats de l'élection présidentielle :

  • Encadrement des loyers ;
  • Augmentation du nombre de logements sociaux ;
  • Meilleure redistribution des richesses ;
  • Revalorisation des APL ;
  • Sécurité sociale du logement ;
  • Fin des coupures d'électricité ...

Par exemple, pour mieux encadrer la hausse des loyers et protéger les plus défavorisés, la Fondation Abbé Pierre propose l'instauration d'une taxe sur les loyers jugés "abusifs" et sur les transactions immobilières les plus chères. Elle recommande également de favoriser le "foncier solidaire", afin de permettre à davantage de ménages d'avoir accès à la propriété.

 

Quelles sont les propositions des candidats à l'élection présidentielle ?

Lors de la sortie du 27e rapport annuel sur le mal-logement, la Fondation Abbé Pierre avait invité certains candidats à l'élection présidentielle pour confronter leurs propositions sur le logement. Alors, quelles sont leurs propositions phares ?

Fabien Roussel (PCF) : Construire plus pour baisser la part du salaire alloué au logement

Afin de faire baisser la part du loyer dans le salaire, Fabien Roussel s'est fixé la construction de 200 000 logements sociaux par an, dont 60 000 logements dits très sociaux. Pour y parvenir, il souhaite augmenter le nombre d'aides qui vont dans ce sens. Autre chiffre : rénover 700 000 logements par an. Enfin, il souhaite généraliser l'encadrement des loyers à toutes les grandes villes et augmenter les APL pour que la part du loyer ne représente pas plus de 20% des revenus d'un ménage.

Jean-Luc Mélenchon (LFI) : objectif 0 sans-abri

Selon Jean-Luc Mélenchon, plusieurs de ses propositions proviennent directement du rapport de mal-logement de la Fondation Abbé Pierre. Ainsi, lui aussi propose la construction de 200 000 logements sociaux par an. Son objectif global est de "passer de 300 000 sans-abri à 0". Pour y parvenir, il envisage de bloquer les loyers, voire de les baisser si nécessaire. Il promet également la création d'une sécurité sociale du logement, qui serait financée par les propriétaires pour "une garantie universelle de loyer".

Christiane Taubira (PRG) : exonération des droits de succession

Tout d'abord, Christiane Taubira souhaite faire davantage respecter les lois, comme la loi SRU par exemple. Concernant les rénovations thermiques, elle souhaite les rendre obligatoires et moins onéreuses. Pour cela, une prise en charge à 80% des travaux devrait voir le jour si elle est élue. Dernière mesure phare en termes de logement : l'exonération des droits de succession pour les biens allant jusqu'à 200 000€.

Anne Hidalgo (PS) : Réguler le marché de l'immobilier pour réduire le nombre d'exclus

Anne Hidalgo souhaite, elle aussi, mieux faire appliquer la loi SRU en permettant aux préfets de se substituer aux maires réticents quant à la construction de nouveaux logements sociaux. Autre mesure : instaurer un "bouclier logement". C'est une aide qui serait déclenchée dès que la part du logement représenterait plus de 30% des revenus du ménage. Cette aide permettrait de compenser le manque de logements sociaux dans un premier temps. Enfin, elle souhaite étendre l'encadrement des loyers dans toute la France et moduler le loyer en fonction de la performance énergétique du logement.

Yannik Jadot (EELV) : Éradiquer les passoires thermiques

Yannik Jadot souhaite aller au-delà de la loi SRU et passer de 25% à 30% de logements sociaux dans les villes qui sont concernées par la loi. Lui aussi souhaite transférer la compétence au préfet si le maire ne respecte pas la loi. Ensuite, il souhaite éradiquer les passoires énergétiques d'ici à 5 ans. Pour y parvenir, les ménages concernés n'auront pas de frais à avancer pour lancer les travaux. C'est sa mesure phare, à la fois au service de l'environnement, mais également du pouvoir d'achat des Français.

Aurélien Pradié (pour Valérie Pécresse, LR) : Décentraliser les politiques

Vous ne connaissez pas Aurélien Pradié ? Pas de panique, c'est parce qu'il n'est pas candidat à l'élection présidentielle ! Il a été envoyé par Valérie Pécresse pour la représenter, alors que cette-dernière avait préféré se rendre à un événement organisé par le syndicat policier "Alliance" qui avait lieu en même temps.

Tout d'abord, Valérie Pécresse souhaite augmenter de 10% les salaires afin de réduire le poids du logement dans les dépenses des ménages, au lieu d'augmenter les aides comme d'autres candidats le proposent. En termes de logements sociaux, elle vise les 125 000 nouveaux logements sociaux construits par an (et 375 000 logements privés/an). Elle souhaite aussi une meilleure répartition des logements sociaux ainsi que des aides (à la pierre notamment) sur l'ensemble du territoire français.

 

Pour connaître le programme pour le logement des autres candidats qui n'étaient pas présents à cet événement, ou pour en savoir plus sur le programme de ceux qui étaient présents, n'hésitez pas à faire un tour sur cet article récapitulatif. Cliquez ici.

Nos services vous intéressent  ?

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous téléphonique en deux clics. Ce rendez-vous de 30 minutes vous permet de nous en dire plus sur vous et voir comment nous pouvons co-construire votre projet.

Contactez-nousflèche rougeflèche rougeflèche rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez l'actualité

Vous souhaitez être accompagnés ?

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous téléphonique en deux clics.
Ce rendez-vous de 30 minutes vous permet de nous en dire plus sur vous et voir comment nous pouvons co-construire votre projet.

Contactez-nousflèche jauneflèche jauneflèche jaune

Nos derniers articles

L’immobilier transitoire : dynamiser des lieux délaissés
L’immobilier transitoire pour dynamiser des lieux délaissés Dans de nombreuses villes, des bâtiments se retrouvent abandonnés et inutilisés pour différentes raisons. Depuis le début des années 2010, certains lieux sont alors transformés pour accueillir des aménagements temporaires, c’est ce que l’on appelle « urbanisme transitoire ». ▶️ On vous fait découvrir aujourd'hui l'immobilier transitoire avec […]
Lire la suite
Un projet d'investissement locatif ? Faites le point sur les charges fiscales
Un projet d'investissement locatif ? Faites le point sur les charges fiscales 🏚️🛑Futurs bailleurs, cet article est fait pour vous ! Afin d’optimiser la rentabilité de son patrimoine, il est important de bien s’informer sur les charges fiscales et autres frais relatifs à son projet d’investissement. Anticiper la fiscalité de son bien Vous venez d’investir […]
Lire la suite
Simulateur Loc'Avantages : comment estimer son loyer avec le dispositif ?
Simulateur Loc'Avantages : comment estimer son loyer avec le dispositif ? Vous avez été séduit par la location solidaire avec le dispositif Loc'Avantages. Et vous vous souhaitez connaître le plafond maximum du loyer applicable avant de vous lancer ? 👉🏽On vous dit tout avec Gestia Solidaire, comment estimer en ligne en moins de 2 minutes […]
Lire la suite
1 2 3 54
L’immobilier transitoire : dynamiser des lieux délaissés
L’immobilier transitoire pour dynamiser des lieux délaissés Dans de nombreuses villes, des bâtiments se retrouvent abandonnés et inutilisés pour différentes raisons. Depuis le début des années 2010, certains lieux sont alors transformés pour accueillir des aménagements temporaires, c’est ce que l’on appelle « urbanisme transitoire ». ▶️ On vous fait découvrir aujourd'hui l'immobilier transitoire avec […]
Lire la suite
Un projet d'investissement locatif ? Faites le point sur les charges fiscales
Un projet d'investissement locatif ? Faites le point sur les charges fiscales 🏚️🛑Futurs bailleurs, cet article est fait pour vous ! Afin d’optimiser la rentabilité de son patrimoine, il est important de bien s’informer sur les charges fiscales et autres frais relatifs à son projet d’investissement. Anticiper la fiscalité de son bien Vous venez d’investir […]
Lire la suite
Simulateur Loc'Avantages : comment estimer son loyer avec le dispositif ?
Simulateur Loc'Avantages : comment estimer son loyer avec le dispositif ? Vous avez été séduit par la location solidaire avec le dispositif Loc'Avantages. Et vous vous souhaitez connaître le plafond maximum du loyer applicable avant de vous lancer ? 👉🏽On vous dit tout avec Gestia Solidaire, comment estimer en ligne en moins de 2 minutes […]
Lire la suite
1 2 3 54