MaPrimeRénov : Les changements pour 2023

Lire la suite

 MaPrimeRénov' : Les changements pour 2023

MaPrimeRénov' est un dispositif applicable à tous les français souhaitant réaliser des travaux de rénovations énergétiques. Il résulte de la combinaison entre le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) et l’aide de l’Anah (Habiter Mieux Agilité).

Attention cependant, en 2023, le dispositif MaPrimeRénov' connaît quelques nouveautés !

Gestia Solidaire est là pour vous tenir à jour sur ces nouveaux changements.

 

Une aide disponible pour tous

A son origine en 2020, ce dispositif était pourtant destiné uniquement aux ménages ayant le moins de revenus. Puis, finalement, victime de son important succès, il a été étendu à l’ensemble des foyers français.

MaPrimeRénov' permet le financement des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou encore d’audit énergétique. Elle s’applique dans le cas de maison individuelle ou d’appartement en habitat collectif.

Pour 2023 encore, cette aide reste disponible pour tous, et a même été renforcée. Effectivement, dans un contexte de transition écologique grandissant, cette aide a été augmentée et le montant s’élève dorénavant à 2,5 milliards d’euros.

Cette revalorisation a pour finalité d’inciter au maximum les particuliers à rénover leur logement. Et par la même occasion de soutenir le pouvoir d’achat en tenant compte de l’inflation.
Parmi ces 2,5 milliards d’euros, 500 000 euros seront destinés à renforcer le fonctionnement de l’Anah, qui est en charge du dispositif, afin d’optimiser les délais de traitement des dossiers. De plus, 200 millions seront attribués à la rénovation des passoires thermiques des bailleurs sociaux.

 

Encourager la rénovation globale

L’Etat encourage de plus en plus la rénovation globale. Effectivement, les aides à destination des travaux ambitieux seront plus significatives. MaPrimeRénov 2023 va de ce fait accorder la priorité aux rénovations globales.

 

Les autres changements

De plus, MaPrimeRénov' Copropriété, à destination des syndicats de copropriétaires, sera également revalorisée. En effet, depuis le 1 er février 2023, le plafond est désormais de 25% du montant des travaux plafonnés à 25 000 euros par logement, contre 15 000 euros en 2022.

Concernant MaPrimeRénov' Sérénité à destination des ménages les plus modestes, cette dernière va également connaitre une augmentation de 5 000 euros, puisque son montant va passer de 30 000 euros à 35 000 euros.

Pour finir, il est également question d’un autre changement au niveau du forfait « rénovation globale », qui consiste en une une aide accordée aux ménages disposant de revenus intermédiaires. Ils sont effectivement de 10 000 et 5 000 euros depuis le 1 er février 2023.

Pour tous les français qui désirent remplacer leur système de chauffage fonctionnant au fioul ou au gaz par un équipement plus responsable comme des pompes à chaleur ou une chaudière biomasse par exemple, il existe également une prime. Cette dernière s’élève à 1 000 euros.

Attention toutefois, elle va disparaitre au 1er avril 2023 !

Quant aux bonus « sortie de passoire thermique » et « BBC », ils continueront bel et bien de perdurer.

 

Ce qui est désormais exclu

En 2023, le dispositif MaPrimeRénov' ne financera plus l’installation d’une chaudière à gaz. Pour ce qui est de la pose d’une VMC et d’un poêle à granulés, les montants quant à eux vont être réduits.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Les conditions d’accès à MaPrimeRénov' sont les suivantes :

  •  Vous devez réaliser des travaux de rénovation énergétique éligible au dispositif
  •  Vous devez faire appel à un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE)
  •  Votre maison doit être âgée de 15 ans et plus
  •  Vous devez effectuer la demande auprès de la plateforme de l’Anah. Sinon vous pouvez passer par un organisme accrédité en nommant mandataire PrimeÉnergie.fr. Lorsque votre demande est acceptée, vous avez 2 ans pour accomplir les travaux.

A savoir : MaPrimeRénov' 2023 reste cumulable à l’Eco-prêt à taux zéro.

A noter également que les montants des primes sont déterminés par le type de travaux réalisé en corrélation avec les revenus du ménage.

« Pour les foyers les plus modestes, l’aide peut aller jusqu’à 90 % du devis, puis elle descend à 75 %, 60% et 40 % pour les ménages les plus aisés » selon les propros de la ministre déléguée du logement, Emmanuelle Wargon.

Vous pouvez cliquer ici pour prendre connaissance des différents montants de la prime.

Nos services vous intéressent  ?

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous téléphonique en deux clics. Ce rendez-vous de 30 minutes vous permet de nous en dire plus sur vous et voir comment nous pouvons co-construire votre projet.

Contactez-nousflèche rougeflèche rougeflèche rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez l'actualité

Vous souhaitez être accompagnés ?

Contactez-nous pour prendre un rendez-vous téléphonique en deux clics.
Ce rendez-vous de 30 minutes vous permet de nous en dire plus sur vous et voir comment nous pouvons co-construire votre projet.

Contactez-nousflèche jauneflèche jauneflèche jaune

Nos derniers articles

Pourquoi est-il important de bien choisir sa banque avant de se lancer dans la gestion locative ?
Pourquoi est-il important de bien choisir sa banque avant de se lancer dans la gestion locative ? La banque est le principal interlocuteur du propriétaire qui gère une ou plusieurs locations. C’est la banque qui lui ouvrira un compte, qui lui délivrera un chéquier, qui lui fournira des éléments de sécurisation pour chaque locataire. C’est […]
Lire la suite
Nouvelle directive européenne pour les passoires thermiques
Nouvelle directive européenne pour les passoires thermiques  L’année 2023 se caractérise par un enchainement de restrictions vis-à-vis des passoires thermiques. Il y a déjà un moment, en effet, que ces logements, bien trop énergivores, sont dans le viseur du gouvernement. Et ce, notamment depuis la publication de la Loi Climat & Résilience du 22 août […]
Lire la suite
L’imprimé P0i : la nouvelle formalité pour les nouveaux loueurs en meublé non professionnel
L’imprimé P0i : la nouvelle formalité pour les nouveaux loueurs en meublé non professionnel Tout loueur en meublé non professionnel démarrant son activité, a l’obligation de se déclarer auprès du Greffe du Tribunal de Commerce. Suite à cette déclaration, il obtient un numéro SIRET via le guichet des formalités des entreprises. Mais attention ! Le […]
Lire la suite
1 2 3 68
Pourquoi est-il important de bien choisir sa banque avant de se lancer dans la gestion locative ?
Pourquoi est-il important de bien choisir sa banque avant de se lancer dans la gestion locative ? La banque est le principal interlocuteur du propriétaire qui gère une ou plusieurs locations. C’est la banque qui lui ouvrira un compte, qui lui délivrera un chéquier, qui lui fournira des éléments de sécurisation pour chaque locataire. C’est […]
Lire la suite
Nouvelle directive européenne pour les passoires thermiques
Nouvelle directive européenne pour les passoires thermiques  L’année 2023 se caractérise par un enchainement de restrictions vis-à-vis des passoires thermiques. Il y a déjà un moment, en effet, que ces logements, bien trop énergivores, sont dans le viseur du gouvernement. Et ce, notamment depuis la publication de la Loi Climat & Résilience du 22 août […]
Lire la suite
L’imprimé P0i : la nouvelle formalité pour les nouveaux loueurs en meublé non professionnel
L’imprimé P0i : la nouvelle formalité pour les nouveaux loueurs en meublé non professionnel Tout loueur en meublé non professionnel démarrant son activité, a l’obligation de se déclarer auprès du Greffe du Tribunal de Commerce. Suite à cette déclaration, il obtient un numéro SIRET via le guichet des formalités des entreprises. Mais attention ! Le […]
Lire la suite
1 2 3 68